Il y a manifestations et manifestations

La presse nous révèle coup sur coup deux nouvelles qui n’ont rien à voir avec le hasard de l’actualité. Philippe de Villiers, l’ami du président, obtient la réouverture du Puy du Fou et un décret autorise, sans doute pour « réparer le lien entre l’église et l’Etat », les célébrations publiques des messes à partir d’aujourd’hui.

Liberté – Photo FNLP

Dans le même temps tous les festivals et expressions culturelles ont été annulés et les manifestations syndicales et politiques interdites, voire réprimées. Il faut donc considérer que dans une même situation « de guerre sanitaire » telle que le gouvernement présente les événements depuis le début, il y a manifestations et manifestations. Mais alors, de quelle guerre s’agit-il ? Et de quel ennemi ?

Sous couvert de la lutte contre la pandémie, l’état d’urgence sanitaire, parce qu’elle est justement une loi d’exception, permet toutes les exceptions. Et c’est le règne de l’arbitraire !

La Libre Pensée considère que la loi du 23 mars 2020 (et de la loi organique du 30 mars 2020, qui forment « l’état d’urgence sanitaire ») prolongée le 11 mai dernier, est fondamentalement liberticide. C’est pourquoi, nous en demandons l’abrogation et nous appelons toutes les organisations démocratiques à se concerter pour défendre les libertés publiques

Fédération de la Libre Pensée 44

Le 23 mai 2020