25 mars, Aux Tonneaux, Banquet républicain contre les interdits religieux, pour la liberté d’expression

2016_03_25 Saint-Nazaire_bis

 

A l’initiative du Groupe de Saint-Nazaire de la Libre Pensée

Banquet républicain
Contre tous les interdits religieux,
pour la liberté d’expression

 Vendredi 25 Mars 2016 à 19 h 30

au restaurant « Les Tonneaux »
5, place Pierre Semard  44600 Saint- Nazaire
en face de la gare  (Tél. 02 40 66 16 32)

A l’occasion du Vendredi-dit-Saint, la Libre Pensée organise à Saint-Nazaire un banquet « gras », contre les interdits religieux, ouvert à tous ceux qui veulent défendre la liberté d’expression et s’opposer aux offensives cléricales.

Partout les religions veulent gouverner le monde et les consciences ; en France, le Gouvernement leur ouvre les bras :

  • Déclarations du Ministre de l’Intérieur à Strasbourg, où les valeurs de la République deviennent celles de l’Eglise catholique !
  • Volonté gouvernementale de former les imams de « l’Islam de France », avec le concours du Vatican !
  • Attaques contre la laïcité et tentatives de mise au pas de l’Observatoire de la Laïcité par le Premier Ministre.
  • Intrusions politiques du Ministère de l’Education Nationale dans les écoles publiques, sous couvert d’imposer les valeurs de la République.
  • et bien d’autres offensives actuelles…

La Libre Pensée s’oppose à l’influence des religions sur la société. Elle s’oppose aussi, et davantage encore, à l’influence des religions sur les institutions. Les religions ne veulent pas seulement imposer leurs règles réactionnaires à leurs ouailles, mais aussi à tous les citoyens. C’est inacceptable. Libre aux croyants de suivre les interdits s’ils le souhaitent vraiment. Mais la liberté de conscience et de comportement doit être défendue.

La loi de 1905 nous le permet encore.

Le Groupe de Saint-Nazaire de la Libre Pensée appelle tous les républicains
à participer au « banquet gras » du 25 Mars 2016 à Saint-Nazaire.

Nous y ferons bonne chère,  et nous débattrons des influences actuelles des religions sur la société et des moyens de s’y opposer.

Pour que l’ambiance soit la plus festive possible, vous pouvez venir avec vos instruments de musique, ou avec vos histoires drôles, si possible anticléricales…

Invitation et inscription